Les cloisons tombent pour le logement des âgés
http://www.gazette-sante-social.fr/actualite/a-la-une-Les-cloisons-tombent-pour-le-logement-des-ages-40098.html

Afin de mieux adapter l'habitat des personnes vieillissantes, un rapport propose de renforcer les partenariats. 

Certains cloisonnements administratifs sont appelés à chuter, entre les acteurs de l'autonomie et les spécialistes de l'habitat. Le 11 décembre 2013 à Paris, la ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, était côte à côte avec la ministre du Logement, Cécile Duflot, pour recevoir un rapport sur «l'adaptation des logements pour l'autonomie des personnes âgées».
Deux administrations, à première vue lointaines, avaient été sollicitées le 1er octobre dernier pour le rédiger conjointement : la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), et l'Agence nationale de l'habitat (Anah). A vrai dire les deux organismes avaient conclu dès 2010 un partenariat pour mieux coordonner leurs actions en faveur du logement des retraités. Mais leurs propositions, si elles sont mises en oeuvre, devraient accentuer les décloisonnements.
Bataille
Il est vrai que le domicile peut constituer «le Chemin des Dames de l'autonomie», comme l'a avancé Michèle Delaunay le 11 décembre, en allusion à la bataille de 1917. De fait, le rapport le rappelle : chaque année en France les personnes âgées subissent quelque 450 000 chutes, qui peuvent précipiter la perte d'autonomie ; or 62% d'entre elles surviennent à domicile... Des solutions simples permettent pourtant de les prévenir - de la double main courante dans les escaliers au ruban adhésif à double face sous les tapis... De même, «la rénovation énergétique est une clé du maintien à domicile», a souligné Cécile Duflot : mieux isoler les logements permet naturellement de préserver la santé de leurs occupants. «Or, on ne compte aujourd'hui que 6% de logements adaptés à l'avancée en âge sur l'ensemble du parc», souligne le rapport de l'Anah et de la Cnav, dès son introduction.
Afin d'atteindre l'objectif, assigné par François Hollande, de 80 000 logements adaptés d'ici la fin de la mandature, trois types de mesures sont donc proposés par les auteurs. Tout d'abord, il s'agirait de «sensibiliser» les personnes âgées comme leur entourage, notamment par Internet ou par un guide sur les travaux. Ensuite, des mesures pourraient «simplifier le parcours du demandeur» : par exemple, l'information pourrait être coordonnée à travers le schéma gérontologique de chaque département ; un dossier unifié de demande d'aide pourrait être mis en place ; un «opérateur habitat» commun à l'Anah et à la Cnav pourrait être retenu... Enfin sont proposées des mesures «favorisant l'égalité de traitement» : notamment, la loi pourrait assigner comme objectif au schéma gérontologique de chaque département «de faire le bilan de l'offre de logements au regard des besoins des personnes âgées et de déterminer les perspectives et les objectifs de développement de l'offre de logements adaptés».
Michèle Delaunay a promis de voir quelles propositions pourront être traduites dans son projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, qui doit être présenté en conseil des ministres dès le printemps 2014.

Olivier Bonnin